Comment savoir si on est allergique au gluten ?

Avez-vous des problèmes digestifs ? Si c’est le cas, c’est bien probable que vous souffriez d’une allergie au gluten. Alors, comment peut-on exactement savoir si on est allergique au gluten ? Quels sont les symptômes, comment diagnostiquer et traiter l’allergie au gluten ? Vous le saurez après la lecture de cet article.

Allergie au gluten : clarification et symptômes

Clarification

Avant d’aborder les symptômes, il convient de clarifier l’allergie au gluten. En effet, le gluten c’est avant tout des protéines qui sont généralement présentes dans les céréales telles que le blé, le seigle, l’épeautre, l’orge, l’avoine…

A lire aussi : Comment guérir l'alcoolisme ?

Une personne est allergique au gluten, lorsqu’elle se trouve incapable d’assimiler le gluten qui au lieu de faire du bien à son organisme, se transforme en un produit qui attaque son intestin grêle.

Les symptômes de l’allergie au gluten

Une allergie au gluten est capable de produire ou de provoquer des problèmes digestifs très désagréables.

Lire également : Comment guérir un aphte ?

Chez l’enfant, l’allergie au gluten manifeste sa présence par une diarrhée dite chronique ou intermittente. Elle se manifeste également par des nausées et des vomissements fréquents. L’enfant souffrant de cette intolérance au gluten pourrait aussi perdre son appétit après la prise des aliments riches en gluten. Il arrive par ailleurs que cette intolérance n’arrive pas à se manifester au moyen des symptômes. Dans ce cas, il est difficile de faire le diagnostic.

Chez l’adulte, ces troubles digestifs se manifestent aussi par la diarrhée chronique. Le sujet souffrant de cette intolérance présente aussi et souvent le symptôme de la constipation. On note par ailleurs la présence de la perte de poids. Le sujet peut ressentir dans certains cas une douleur abdominale ou une sensation de tension au niveau de l’abdomen qui se présente souvent sous la forme d’un ballonnement associé à des émissions de gaz.

aalergie gluten

Tous ces symptômes sont donc dus à la non-assimilation du gluten. Notez pour finir que l’allergie au gluten peut aussi se traduire par des éruptions de la peau, de même que par l’apparition des aphtes récidivants.

Allergie au gluten : diagnostic et traitement

Afin de diagnostiquer si vous êtes allergique au gluten, prenez rendez-vous chez votre médecin. Pour le diagnostic, le médecin après avoir prélevé votre sang en tant que patient, va rechercher les anticorps antidomysium spécifiques à cette allergie en examinant le sang. Il va aussi opter pour la recherche des anticorps transglutaminase tissulaires. L’intolérance au glucose serait faiblement probable si ces anticorps sont absents. Cette méthode de prélèvement du sang consiste à infirmer ou à confirmer votre allergie au gluten.

Par ailleurs, le médecin peut également réaliser une biopsie de l’intestin grêle pour confirmer l’allergie au gluten. C’est en effet, une opération permettant de faire le prélèvement des fragments tissulaires de l’intestin le plus proche de l’estomac. En prélude à cette opération, le médecin devrait réaliser une anesthésie générale pour endoscopie dans la bouche ou encore endoscopie digestive haute. Il peut déceler une certaine lésion au niveau de la paroi interne de l’intestin en faisant l’analyse du prélèvement. Il est à noter que cette méthode n’est nullement obligatoire lorsque vous présentez manifestement les symptômes de la maladie.

Lorsqu’à l’issue du diagnostic, les résultats confirment votre allergie au gluten, alors il vous faut suivre un régime à base de produits qui ne contiennent pas de gluten.

Show Buttons
Hide Buttons