Les manœuvres à réussir pendant votre permis de conduire

Pour obtenir le permis de conduire, le candidat doit maîtriser le Code de la route et aussi différentes manœuvres. L’examinateur va vérifier, entre autres, que vous maîtrisez le véhicule (freinage, marche arrière, demi-tour, etc.). Pour vous aider à vous préparer à l’épreuve pratique, voilà une liste de quelques manœuvres que vous devez connaître lors de l’examen au permis de conduite.

L’arrêt et le freinage avec précision

Passer le code est indispensable pour obtenir le permis et pouvoir prendre le volant. Dans cette optique, il existe plusieurs manœuvres qu’il vous faut bien connaître et maîtriser, comme le freinage. Pour s’arrêter avec précision, il faut beaucoup d’exercices. C’est une manœuvre que vous devez réussir à la perfection si vous souhaitez décrocher votre permis de conduire.

Lire également : Quels sont les avantages d’un chauffeur VTC ?

Freiner correctement montre que vous maîtrisez totalement votre véhicule et que vous faites maintenant partie des conducteurs prudents.

Durant l’examen pratique, l’examinateur va vous demander de vous arrêter dans un endroit précis. Pour prouver que vous maîtrisez le sujet, commencez par ralentir progressivement avant de vous arrêter précisément à l’endroit qu’il a indiqué. Ce, sans causer de perturbation au niveau de la circulation.

A lire en complément : Quand changer les pneus Suisse ?

La marche-arrière

Également parmi les manœuvres que vous devez apprendre : la marche arrière. Durant l’épreuve pratique, il vous sera demandé de réaliser cette manœuvre sur une distance plus ou moins courte. La maîtrise de cette manœuvre ne sera pas seulement utile pour obtenir le permis, elle sera utile tout le long de votre vie de conducteur.

Vous devez pouvoir faire la marche arrière en ligne droite, la marche arrière en courbe, etc. Mémoriser les diverses techniques apprises lors des cours est la meilleure façon de réussir ces différentes manœuvres.

Le demi-tour

Le demi-tour figure aussi parmi les manœuvres qui vous seront demandées lors de votre examen au permis de conduire. Cette démarche consiste à retourner le véhicule à 180° dans un espace assez restreint où il est impossible de pouvoir le faire en une seule fois. Cette manœuvre est d’une grande importance, la maîtrise de cette technique vous permettra de vous sortir facilement d’un cul-de-sac ou d’une voie sans issue.

Les manœuvres de stationnement

Très redoutée par les candidats au permis, réussir le stationnement nécessite beaucoup d’entraînement. Il faut réussir à se garer en créneau. Il s’agit de se garer sur le bord de la chaussée entre deux véhicules.

Le créneau se fait le plus souvent en ville, avec une circulation plus dense, là où les utilisateurs de la route sont toujours un peu plus irritables. Raison pour laquelle c’est un peu plus compliqué.

Les manœuvres de stationnement incluent également le rangement en épi. Pour rappel, les places de stationnement en épi sont délimitées par des lignes formant un angle de 45° à 75° par rapport au bord de la chaussée.

Après le rangement en épi, vous devez en plus maîtriser le stationnement en bataille. Cette manœuvre est nécessaire quand votre véhicule se trouve à 90° par rapport à la chaussée. Pour maîtriser ces différentes manœuvres, vous devez être très attentif durant la formation.

Que se passe-t-il si vous ne maîtrisez pas les manœuvres demandées ?

À savoir, durant les épreuves pratiques, votre examinateur observera votre aptitude à maîtriser votre véhicule. S’il touche la lettre A, cela veut dire que la manœuvre demandée a été réalisée correctement. S’il coche la lettre B, cela implique que vous avez fait ce qui a été requis, mais dans une performance moyenne.

Dans le cas où l’examinateur coche la lettre C, cela signifie que les manœuvres n’ont pas été effectuées correctement. Dans les cas extrêmes, vous pourriez avoir une note éliminatoire. C’est le cas si :

  • Vous avez roulé sur le trottoir ;
  • Vous avez touché une voiture ;
  • Etc.

Dans ce guide, vous avez pu voir certaines des manœuvres que l’examinateur peut vous demander durant l’examen pratique. L’idéal est de maîtriser l’ensemble des manœuvres, même celles qui ne seront pas demandées lors de l’examen. En effet, tout au long de votre vie de conducteur, vous aurez besoin de connaître les techniques pour maîtriser votre véhicule et votre façon de conduire.