De combien est la fortune de Nasser Al Khelaïfi ?

Nasser Al Khelaïfi est celui qui préside et assure la réussite du PSG. Toutefois, il n’est pas le propriétaire du club champion de France en titre qui est plutôt une propriété de la famille royale, à travers un fond souverain dédié au développement de la franchise de football. En général, la question de l’argent en France est un véritable tabou.

Par conséquent, ceux qui ont une grosse fortune ou même un salaire plus élevé que la moyenne estiment qu’il serait mieux de ne pas évoquer ce point. Dans tous les cas, Nasser a fait part de sa fortune dans un contexte assez particulier. Nous vous proposons de la découvrir dans cet article.

A découvrir également : Comment fabriquer son gel hydroalcoolique maison ?

La richesse du PSG

Depuis que le PSG est passé sous giron Qatari en 2011, il faut dire que l’argent coule à flot au sein de Saint-Cloud. Nouveau fortuné du football mondial, le club concurrence avec les plus grandes institutions et doit ses réussites sportives aux investissements réalisés par ses propriétaires. En 2017, le Paris Saint-Germain a franchi un cap jamais atteint avec le recrutement des deux vedettes que sont Kylian Mbappé et Neymar. Les deux sont couvés et gracieusement payés. D’ailleurs, ils font partie des plus gros salaires du club. Mbappé touchait 25 millions d’euros par année tandis que Neymar avait un salaire de 50 millions. Cela exclut le sponsoring ainsi que les contrats publicitaires.

Nasser Al Khelaïfi: un salaire annuel de 15 à 25 millions par année

En 2020, Nasser a été entendu au tribunal fédéral de Bellinzone dans le cadre de l’attribution des droits télévisés. Il a ainsi été jugé pour le motif suivant : soupçons d’incitation à la gestion déloyale aggravée.

A lire en complément : Comment bien choisir sa pompe de bassin ?

Il a été contraint de révéler sa fortune personnelle aux magistrats suisses. Et pourtant, il s’agit d’une information qu’il n’avait jamais voulu révéler auparavant. Et pour cause, en plus du sujet tabou autour des salaires en France, c’est un homme d’affaires assez connu, mais qui n’échappe pas aux critiques.

Cependant, cette fois, il n’a pu y échapper et a déclaré que son salaire se situait entre 15 et 25 millions de dollars par an. Ce qui équivaut à 12-21 millions d’euros. Des revenus supérieurs à ceux de certaines stars telles que Thiago Silva (17 millions), Marco Verratti (14,5 millions), Angel Di Maria (13,4 millions), etc.

Pour rappel, Nasser est à la tête du PSG, de la Fédération de tennis du Qatar et de beIN Media Group. De même, il est membre de Qatar Sports Investments (QSI), de la société de production cinématographique Miramax et de Qatar Investment Authority. C’est également un ministre d’Etat.

Un patrimoine personnel estimé entre 70 et 100 millions de dollars

combien est la fortune de Nasser Al Khelaïfi

Agé d’environ 46 ans, l’homme est payé au même titre que les footballeurs du club PSG qu’il dirige. À cela s’ajoutent les autres revenus qui proviennent de ses autres fonctions. Le tout lui vaut une fortune estimée entre 70 à 100 millions de dollars, soit 59 à 84,5 millions d’euros.

Le président du PSG au cœur de nombreuses polémiques

Nasser Al Khelaïfi n’est pas à l’abri des polémiques. En effet, en 2019, il avait été soupçonné d’avoir contribué à un pot-de-vin dans le cadre des mondiaux d’athlétisme en 2017. Et bien avant cela, on l’accusait d’être absent en coulisses pour gérer les différents troubles qui surviennent dans son club.

L’homme a alors été mis en examen par le pôle financier du tribunal de Paris. L’affaire qui citait son nom était diligentée par Renaud Van Ruymbeke, juge d’instruction, qui s’appesantit sur des soupçons de corruption. De manière concrète, il a été accusé d’avoir autorisé un versement de 3,1 millions d’euros à destination de l’ancien dirigeant de la fédération internationale d’athlétisme. Le but était de garantir à Doha l’obtention des mondiaux d’athlétisme en 2017.

Apparemment, le potentiel pot-de-vin n’aurait pas été suffisant. En effet, c’est finalement la candidature de Londres qui avait été retenue par l’IAAF. Toutefois, Doha sera la terre d’accueil d’autres mondiaux. Mais, à travers la voix de son avocat, Nasser a rejeté toutes les affirmations qu’il qualifie comme étant inexactes. De même, il a évoqué des approximations portant un discrédit dommageable. À cet effet, l’avocat a souligné que le nom de son client ne figure dans aucun document du dossier et qu’il n’y a aucun élément de preuve tangible pouvant justifier les incriminations.

L’autre polémique récente est relative à la coupe du monde 2026 et à celle de 2030 qui se dérouleront respectivement en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Ici, le dirigeant du PSG est soupçonné d’être à l’origine d’un pacte de corruption visant à favoriser beIN, pour l’obtention de certains droits de télé.

Il faut dire que le monde du football connait depuis longtemps des affaires de favoritisme et de corruption. Lorsque ce ne sont pas les dirigeants des clubs qui sont indexés, ce sont les joueurs. On leur reproche souvent d’avoir faussé certaines rencontres afin que les adversaires puissent gagner le pactole.