Mercedes GT63S : prix, accessoires et caractéristiques

Avec 639 chevaux sous le capot, la Mercedes AMG GT 63S est clairement un monstre de puissance, le tout dans un habitacle qui respire le luxe et le confort.

La Mercedes AMG GT 63S, star du salon de Genève 2018

Présentée au salon international de l’automobile de Genève 2018 (Suisse), la Mercedes AMG GT signe le grand retour d’un grand coupé quatre portes chez le constructeur étoilé. Le dernier en date était l’inoubliable CLS AMG.

A lire en complément : Le financement de Nissan pour un particulier

Ce retour est logiquement très remarqué. Il faut dire que Mercedes n’a pas choisi ce salon par hasard. C’est le rendez-vous auto incontournable sur le Vieux Continent. Tous les ans, tous les plus grandes marques sont présentes. De plus, ce sont entre 650 000 et 700 000 passionnés qui se pressent au Palexpo de Genève pour y découvrir les dernières nouveautés.

Pour l’occasion, trois modèles sont alors dévoilé de la Mercedes AMG GT sont annoncés :

A voir aussi : Tout ce qu'il faut savoir sur un chenillard

  • l’AMG GT 53  et son tout nouveau 6 cylindres en ligne biturbo de 3000 cm3 de cylindrée et 435 chevaux ;
  • l’AMG GT 63 : dotée d’un V8 biturbo de 4 litres, la GT profite de 585 chevaux sous le capot ;
  • l’AMG GT 63S : assurément la plus brutale des trois versions dévoilées. Elle est dotée d’un V8 4 litres biturbo gonflé à 639 chevaux.

Caractéristiques, équipements, avis, que savoir sur la Mercedes AMG GT 63S

Le retour de ce coupé 4 portes n’est pas un hasard. La concurrence aussi s’y est mise, et pour les mêmes raisons. En effet, de plus en plus d’amateurs de GT ne veulent plus choisir entre caractéristiques sportives, luxe et espace. Nombreux sont ceux qui veulent également pouvoir s’en servir en daily, ne serait-ce que pour déposer les enfants à l’école ou aller chercher des clients à l’aéroport.

Si cette GT 4 portes peut choquer les puristes, ces performances et son confort font rapidement oublier ce détail.

Une supercar, mais surtout une bombe sur la route

Avec sa AMG GT 63S, Mercedes cherche clairement à rouler sur les plate-bandes de l’Audi RS7 et de la Porsche Panamera Turbo S E-hybrid, ses seules véritables concurrentes. Et elle le fait bien.

En effet, le bolide quatre portes est équipé d’un moteur V8 biturbo de 4 litres de cylindrée à double turbo d’AMG. Celui-ci développe 639 chevaux pour un couple de 850 Nm.

Avec un tel monstre sous le capot, la Mercedes AMG GT 63 S pulvérise le 0 à 100 km/h en 3,1 secondes seulement. Quant à sa vitesse maximale, elle est annoncée par le constructeur à 315 km/h. Malheureusement, vous devrez aller sur un circuit pour le vérifier par vous-même.

Une tenue de route remarquable

Avec une telle puissance sous le capot, il vaut mieux avoir une tenue de route à la hauteur. De ce côté là, aucune crainte à avoir, la Mercedes AMG GT 63S est efficace par tous les temps.

En virage, le coupé ne chasse pas et épouse à la perfection les courbes de la route. Les reprises en sortie de courbe sont franches. Malgré des dimensions relativement imposantes, le luxueux véhicule reste donc très maniable. Bien évidemment il est plus à l’aise sur route qu’en milieu urbain.

Un habitacle luxueux, sous réserve de prendre des options

Chez Mercedes, comme toujours, l’habitacle se veut de très bonne facture. Les matériaux sont choisis avec soin. L’assemblage est réussi et les finitions remarquables.

Bref, c’est du haut de gamme comme le constructeur s’est si bien le faire. D’ailleurs, on se sent à l’aise dès que l’on s’installe au volant de cette Mercedes AMG GT 63S. Les commandes tombent facilement sous la main et sont positionnées de manière intuitive. Le niveau sonore est remarquable. Les bruits de roulis et en provenance de l’extérieur sont considérablement amortis. Seul le moteur rugit quand on tape dans l’accélérateur. Quant aux places à l’arrière, elles sont confortables et généreuses.

En revanche, on peut regretter qu’il faille choisir des options au moment de la commande d’un tel bolide. Sans cela, n’espérez pas disposer d’un équipement véritablement complet. Bien évidemment, ces options, aussi indispensables soient-elle, font considérablement grimper une facture qui est déjà élevée.