Comment acheter une puff quand on est mineur ?

En quelques années seulement, la puff a conquis près de la moitié du marché de la cigarette électronique. Beaucoup attribuent ce succès à la popularité du produit auprès des jeunes, lequel a un design facilement dissimulable et propose une gamme de saveurs attrayante et accessible à tous les goûts. Alors que la loi interdit fermement la vente de cigarette aux moins de 18 ans, le vapotage puff est devenu une véritable tendance chez les mineurs. Mais alors, comment les mineurs font-ils pour se procurer de la puff ? Retour sur la question dans cet article.

Cigarettes électroniques : qu’est-ce qui est réellement interdit ?

Le ministère public s’est exprimé à plusieurs reprises sur la question de la vente des cigarettes aux mineurs. L’ordonnance est claire et interdit la vente de « cigarettes contenant de la nicotine ou des produits du tabac » aux enfants de moins de 18 ans.

Lire également : Quels sont les services offerts par les sociétés spécialisées en chauffage et climatisation?

Il ressort ici qu’en théorie, les mineurs ne sont pas « interdits » par la loi de fumer ou de vapoter. Ce qui est proscrit, c’est de leur vendre des produits et encore de ceux qui contiennent du tabac ou des substances nicotiniques. Mais alors, un mineur peut-il légalement acheter de la cigarette électronique ? Bien que qu’aucune ordonnance ne le précise, il convient de noter que les cigarettes électroniques peuvent accueillir des liquides contenant des substances nicotiniques. En conséquence, les grossistes puff et buralistes autorisés évitent de vendre tout produit à des mineurs. Cela inclue également les appareils électroniques comme la puff.

Comment se procurer de la puff et des e-liquides vapes quand on est mineurs ?

Voici les moyens les plus utilisés par les jeunes pour acheter de la puff.

A voir aussi : Où loger à Dinard ?

Emplacements de vente au détail physiques

La façon la plus courante pour les jeunes d’obtenir puff est par le biais de points de vente physiques. Une enquête exhaustive a été menée auprès de jeunes fumeurs. Près des trois quarts d’entre eux ont déclaré avoir obtenu de la cigarette électronique jetable ou quelques fois un paquet de cigarettes dans un magasin ou un point de vente. Les lieux d’achat des produits à inhaler les plus courant était la station-service ou chez le dépanneur. En ce qui concerne les points de vente numérisés, plusieurs adolescents ont avoué avoir trompé les dispositifs avec une fausse carte d’identité ou les coordonnées bancaires d’un proche.

Sources sociales

Dans une enquête menée auprès de 9865 adolescents âgés de 13 à 17 ans, 79,6% de ceux qui ont déclaré avoir utilisé le vaporisateur puff de la marque JUUL au cours des 30 derniers jours ont obtenu l’appareil d’au moins une source sociale. Il s’agirait d’amis, ou de parents proches le plus souvent les frères aînés, et les cousins.

En ligne

Bien qu’Internet ne soit pas le moyen le plus courant pour les jeunes d’obtenir puff quelques-uns ont déclaré avoir reçu le produit par le biais d’une transaction en ligne. Par ailleurs, presque tous les jeunes qui ont essayé d’acheter le produit en ligne ont réussi (taux succès de 89%). Les acheteurs étaient des enfants d’adultes inscrits sur des sites de vente en ligne comme eBay. Ils ont déclaré avoir entendu parler ou vu une marque de cigarette électronique appelée « puff » et lancé des commandes sans le consentement de leurs parents.